Être soi-même Bien avant de poser nos mains sur l'âne

Le bien-être ne concerne pas seulement l'âne ou le cheval, mais avant tout la personne qui lui donne le shiatsu. Avant de poser nos mains sur cet être intelligent et très sensible,  notre esprit se doit d'être clair, sans tensions, être bel et bien dans le présent avec l'animal. Aussi par nos gestes, notre toucher sur son corps et par là même l'interpellation de son esprit, on entre ainsi comme en symbiose avec lui, et là on écoute, observe son regard, ses réactions, ses mouvements d'oreilles, c'est à dire sa façon de nous parler, de nous exprimer ce qu'il ressent à la pression de nos mains.
Nos membres se doivent ainsi d'être détendus, souples,  afin de transmettre au mieux cette énergie = le Tchi qui nous traverse, à l'animal. Une respiration calme et profonde à chaque pression nous aide d'ailleurs en grand partie à atteindre ce bien-être de notre corps et esprit.

Et pour parler de bien-être, du travail sur soi, du ou des chemin(s) vers une sagesse d'esprit et de vie, ce qui nous parait indiscociables pour une séance de shiatsu de qualité sur un animal comme sur une personne, découvrez "Mes sages de vie"= les émissions radio de Richard Federmann et n'hésitez pas à les partager !